Avec Cricri, on s'éclate ♥

Hi boy, hi girl ! Il est désormais temps de parler du jeu indé du moment ! Tu sais, celui qui cartonne et qui fait parler de fou, The Ascent, shooter développé par Neon Giant, studio constitué de seulement 12 personnes. Le jeu est disponible sur PC, Xbox Series et Xbox One depuis le 29 juillet dernier. Dispo également day one sur le Xbox Game Pass, c’est d’ailleurs par ce biais que j’ai eu l’envie d’y jouer. C’est donc le moment de te donner vite fait mon ressenti, est-ce que ça vaut le détour ? Ou bien tu peux tranquillement jouer à un autre jeu ? Quels sont ses points forts ? Points faibles ? On y va, c’est parti, The Ascent, mon avis sur le jeu c’est maintenant que ça se passe !


Le monde va mal, très mal…

Mon perso est à gauche, et celui de Cricri à droite

L‘histoire de The Ascent, ça parle de quoi au juste ? Déjà, l’intrigue se déroule dans un univers Cyberpunk, on y parle d’une mégacorporation, The Ascent, qui dirige tout et à le total contrôle sur l’ensemble des habitants. On y incarne un personnage, qui fait partie des « perma », clairement c’est des esclaves modernes qui contraints d’exécuter les ordres des corporations. On est des merdes, ils ont tous les droits, la société quoi. Sauf qu’on apprend que The Ascent, la mégacorporation est morte, totalement effondrée, HS pour on n’sait quelle raison d’ailleurs. C’est étrange, c’est si soudain, qu’est-ce qu’il s’est réellement passé ? Et bien c’est à nous de le découvrir, il faudra donc parcourir des lieux et environnements variés et dangereux, pour espérons, avoir le fin mot de cette histoire.

Bon bah, quand il faut y aller…

Concrètement, l’histoire de The Ascent est assez cool à suivre, même si pour être totalement honnête, avec Cricri on a pas tout capté haha. Sans être incroyable, l’intrigue du jeu est solide, avec de chouettes moments portés par un univers cyberpunk de plus bel effet. Avec Cricri, on a de suite été dedans au bout de quelques minutes, on a pris le temps de lire les notes, parler aux personnages secondaires, franchement ça nous a captivé dès le départ. Si tu n’aimes pas la lecture, c’est surement pas un jeu pour toi, car la narration de The Ascent c’est essentiellement des bulles de textes et des dialogues. En revanche si tu kiffes ça, t’es au bon endroit, une histoire généreuse, que ce soit d’ailleurs la quête principale mais aussi les quêtes secondaires. The Ascent c’est un jeu avec une bonne durée de vie aussi, 15h environ pour le boucler, c’est pas mal, le double si tu veux faire les quêtes annexes, bon tu as de quoi faire (et de quoi lire surtout haha).


Et ça fait BIM BAM BOOM

Des excellents feelings de shoot

Ah bah là, on est pas venu jouer à The Ascent pour enfiler des perles hein. D’ailleurs, The Ascent, concrètement, c’est quoi comme style de jeu ? Je t’explique tout ici, no soucis. Le jeu de Neon Giant est donc un shooter en vue aérienne, avec une dose RPG, jouable en solo, mais aussi (et surtout) en coop locale ou online. Je précise surtout, puisque qu’un jeu tel que The Ascent clairement, faut y jouer en coop pour vraiment kiffer et comprendre tout le potentiel. On est donc sur un shooter, le but du jeu est donc de shooter tout ce qui bouge, voilà, merci au revoir. Haha je plaisante voyoooooons. Il faudra donc créer ton personnage, ensuite t’es direct sur le terrain, armes dans les mains (tu peux en équiper deux), on se déplace avec un stick, on tire avec l’autre, on monte en niveau, et voilà le tour est joué. Il faudra donc parcourir un nombre généreux de zones, faire le ménage, augmenter en niveau, upgrader son matos, apprendre des nouvelles capacités avec des points de compétences, et progresser !

C’est ultra nerveux comme gameplay

Pour le coup, on kiffe de fou le gameplay énergique de The Ascent, l’aspect RPG du jeu est bien mis en place, ça donne envie de farmer et de monter en niveau, même s’il faut faire quelques détours pour. Le fait d’y jouer en coop permet aussi une certaine tactique, jouer en fonçant dans le tas, mauvaise idée, tu vas vite comprendre que c’est une erreur. Notamment face aux boss qui eux, ne sont pas venu ici pour plaisanter haha. Tiens, j’en profite pour parler de la difficulté globale du jeu, qui est un peu hasardeuse je trouve. Parfois tu roules sur le jeu, genre t’es Scharzy dans Terminator, et d’un coup, gros pic de difficulté, tu comprends rien, tu prends cher et t’es plutôt Victimator. C’est assez déstabilisant, et ça, ça arrive assez souvent dans le jeu. Mais à part ça, le jeu est assez généreux en upgrade, à toi de bien choisir le style d’armes et d’équipement qu’il faut, afin de faire le plus de dégâts possibles et d’avoir de la résistance. Du matos que tu peux retrouver en tuant des ennemis, mais aussi en fouinant dans des coffres dispatchés un peu partout, en terminant des quêtes, bref, du contenu tu vas en avoir.

Un excellent défouloir ce The Ascent

Et puis parlons un peu de la technique et de l’esthétique du jeu si tu le veux bien hein. Disons que mon cul est entre deux chaises, in-game je trouve que ça envoie de fou, graphiquement c’est beau, très beau même. Je kiffe de fou la direction artistique, avec cet univers cyberpunk maitrisé, le choix des couleurs, le fait que le jeu se déroule dans une atmosphère sombre, crade, dangereuse. Vraiment, ça donne vraiment du style au jeu, et pas qu’un peu. Le rendu est somptueux, que ce soit les explosions, les environnements qui se détruisent, les arrières plans de certaines zones qui envoient du pâté, c’est un gros wow ! Le jeu est vivant, ça bouge de partout, c’est carré et maitrisé comme jamais. Mais, car oui il y a un mais, concernant les scènes cinématiques, bah c’est pas trop ça. Mais il faut rappeler que c’est un jeu d’un petit studio, forcément ça joue. On sent le contraste violent entre in-game et scènes, avec les deux grosses barres noires là, les animations de nos personnages, mouais quoi. D’ailleurs, en parlant de choses moins jolies, je te laisse avec la suite, car oui il y en a…


Un jeu qui a quelques soucis quand même…

Une caméra, vreuuuument, qui fait des siennes parfois

Eh oui, The Ascent n’échappe pas aux quelques trucs qui chiffonnent, et pour le coup, il y en a quand même pas mal. Peut-être que ça va s’arranger à l’avenir avec des mises à jour, mais pour l’heure, c’est toujours le cas, alors il faut en parler toi-même tu sais. Dans un premier temps, le jeu a quelques soucis de traduction. De base, le jeu est sous-titré français, mais il arrive et c’est assez souvent, que le français soit du franglais, genre il se prend pour K-Maro quoi. Un coup français, un coup anglais, bon, si tu ne parles pas du tout la langue de Shakespeare, ça peut poser problème pour comprendre la totalité des dialogues, tu t’en doutes bien. Ensuite, les checkpoints sont hyper mal placés, surtout quand tu es face à un moment chaud du jeu, et que tu dois refaire encore et encore, un bon bout de chemin. D’ailleurs, la vitesse de déplacement des personnages, un peu plus rapide, ce ne serait pas de refus. Quelques bugs de caméras et de collisions, genre on voyait plus nos personnages, ou alors mon perso était en haut et Cricri en bas et impossible de se rejoindre… J’ai noté aussi la navigation dans les menus et les interfaces du jeu pas très ergonomique pour le coup, ainsi que les pics de difficulté comme je le disais, hasardeux et vraiment pas compréhensibles. Ouais ça en fait beaucoup, espérons que tout ça se corrige avec le temps.


Conclusion : je le recommande car on s’amuse bien

Avec Cricri, on s’éclate ♥

On valide fort The Ascent pour ce qu’il propose, même s’il est bourré de petits défauts par-ci par là qui, inch’allah, seront corrigés bientôt avec des patchs toi-même tu sais. Depuis que j’ai la Xbox Series X et que j’utilise davantage le Xbox Game Pass, je suis à la recherche d’expériences différentes. Généralement en coop afin d’y jouer avec le chéri, et pour le coup, The Ascent dispose de tout ce qu’on voulait pour s’amuser ! Un gameplay nerveux et addictif, une chouette bande son, des graphismes sublimes, jouable intégralement en coop locale ou online, une bonne durée de vie, que demander de plus ? C’est très beau, un shooter qu’on maitrise assez rapidement, avec un univers captivant, une histoire qui se déroule dans un monde cohérent et qui donne envie de le découvrir. Disponible now sur le Xbox Game Pass, je te conseille vivement d’y jouer si tu ne sais pas quoi faire, idéalement en coop, tu verras tu risques de passer un très bon moment.

Tu kiffes ou pas ce The Ascent ?

Tu veux réagir avec Facebook ?

Tu veux réagir avec Wordpress ?

%d blogueurs aiment cette page :