Une chouette petite aventure

Il est temps pour moi de te donner mon avis sur le dernier bébé du studio suédois Image & Form, notamment connu pour la licence SteamWorld, qui est récemment arrivé sur le Xbox Game Pass, intitulé The Gunk. Un jeu mis en avant via les différents lives Xbox Showcase, c’est d’ailleurs comme ça que j’ai découvert le titre et que j’ai eu envie de le découvrir. Aussitôt disponible, aussitôt téléchargé, j’étais vraiment très intrigué par ce The Gunk, qui pour rappel, est sorti uniquement à ce jour sur le Xbox Game Pass (PC, Xbox Series et Xbox One). Du coup, j’ai testé et terminé le jeu sur ma Xbox Series X, qu’est-ce que j’en pense au final ? Je te raconte tout juste en dessous, bon voyage !


C’est l’heure du grand nettoyage

Une chouette petite histoire spatiale

Mais ça raconte quoi de beau en fait The Gunk ? Très bonne question que voilà. Pour résumer, deux convoyeuses de l’espace arrivent sur une planète inconnue, dans l’attente de trouver quelques ressources à ramener sur leur vaisseau. Sauf que, une fois arrivées sur place, et bien nos deux copines trouvent une planète abandonnée, ou seule une sombre substance gluante est présente, le Gunk. Heureusement que Rani, le personnage que l’on va contrôler durant toute l’aventure, dispose d’un gant aspirateur aux multiples fonctions, qui va lui permettre de faire le grand nettoyage sur cette planète. De plus, le Gunk est une substance vivante, qui se défend et peut même créer des créatures prêtes à vous tuer. Alors c’est parti mon kiki, on aspire toute cette crasse et plus vite que ça ! Mais, faire le ménage, c’est bien, mais ou est-ce que ça va mener nos chères héroïnes ? Je te laisse découvrir par toi-même !

Voici Rani, celle qui aspire plus vite que son ombre

Une chouette petite histoire dans un univers cohérent, sans non plus être the scénario de l’année, mais ça a le mérite d’être convaincant et plaisant à suivre, fort agréable m’voyez. Et puis, pas le temps non plus de poser sur l’intrigue puisque The Gunk ne dure pas très longtemps. Faut compter 4h/5h environ pour terminer le jeu, et c’est bien assez pour ce qu’il a à raconter. En tout cas, j’ai bien aimé le récit du jeu, et il faut dire que le doublage est de très bonne qualité, ça aide aussi !


Un joli ménage de printemps

Et on aspire la saleté

Comme je le disais précédemment toi-même tu sais, dans The Gunk il faudra aspirer grâce au gant de notre héroïne, une substance dégueulasse et envahissante. Mais il n’y a pas que ça, Rani va se la jouer Samus Aran aussi, à scanner un peu tout ce qu’on peut, afin de récolter quelques informations utiles. Scanner les monstres que l’on rencontre mais aussi la flore, les inscriptions sur les environnements, les ressources, bref tout ce qui se trouve sur notre chemin. Mais aussi et surtout : des puzzles à résoudre, des énigmes ou l’on va devoir interagir avec les environnements, et pour le coup, j’ai vraiment apprécié cette feature du jeu. The Gunk c’est de l’exploration, mais aussi de la plateforme et des énigmes, donc si tu kiffes de base tout ça, il y a moyen que tu passes un bon moment, court, mais bon. Et oui, ce n’est pas la taille qui compte, c’est la manière de s’en servir, et ça, The Gunk l’a très bien compris.

Scanner comme jamais, scanner comme jamais…

Et en plus tu ça, tu rajoutes une jolie direction artistique, avec de très beaux panoramas au programme, ça va, il y a pire quand même haha. Mais, car il y a des mais, The Gunk c’est aussi une aventure au rythme assez inégal je trouve. La première partie est vraiment séduisante, l’effet de surprise certainement, avec la découverte des lieux, mais qui je trouve perd un peu de sa sauveur et à du mal à se renouveler par la suite. Techniquement, quelques bugs de collision, il m’est arrivé de rester québlo quelques instants sur un caillou ou un recoin, mais en insistant sur les touches, ça se débloque. Rien de dramatique, ça fonctionne niquel, pour rappel, j’y ai joué sur Xbox Series X, ça tourne très bien !


Conclusion : j’ai passé un bon moment

Sympatoche le temps de quelques heures

Voilà, c’est sans pas le jeu que je recommanderais de fou sur le Xbox Game Pass, mais si tu ne sais pas quoi faire et que tu veux t’occuper le temps d’une soirée ou deux, bon bah let’s go pour The Gunk. Dans l’ensemble, j’ai vraiment bien aimé The Gunk, mais c’est pas non le wow effect de la mort quoi. Le concept est cool, un gameplay très facile à maitriser, bon tout est dit quoi. C’est comme un coup d’un soir, t’as passé un bon moment, mais c’est pas pour autant qu’on va en faire tout un fromage haha. The Gunk est disponible sur le Xbox Game Pass, si tu as joué au jeu, je serai vraiment curieux de savoir ce que tu en a pensé ! En tout cas bravo au studio Image & Form, pas toujours évident de sortir de sa zone de confort, et pour le coup c’est mission réussie !

Tu as joué à The Gunk ou pas ?

Tu veux réagir avec Facebook ?

1 thought on “[TEST] The Gunk, nettoyer, aspirer, validé ?

  1. De ce que j’ai pu en voir, le jeu me fait beaucoup penser à Marvel’s Gardiens de la Galaxie sur pas mal d’aspects. Mais il reste assez attrayant, tout en ayant son propre univers.

Tu veux réagir avec Wordpress ?

%d blogueurs aiment cette page :