J'ai grave kiffé cette pépite de Bloober Team ♥

C‘est ma toute première fois avec Observer, jeu du studio Bloober Team (The Medium, Layers of Fear) sorti de base en 2017 et qui revient dans une version upgradée intitulée Observer : System Redux. Le jeu vient tout juste de sortir en physique, et j’ai eu l’occasion de pouvoir jouer à la version Xbox Series X grâce à la team Koch Media France, merci beaucoup ! Depuis le temps que je voulais le faire, j’aime particulièrement le travail de Bloober Team, il fallait que je teste ce jeu qui, m’a été conseillé un nombre incalculable de fois sur les réseaux. Est-ce que j’ai kiffé ? Telle est la question ! C’est ce qu’on va voir maintenant dans mon test dédié. Pour rappel, le jeu est disponible sur PC, PS5, PS4 et consoles Xbox, comme ça tu sais tout.


Dur dur la vie d’observateur…

Daniel est un observateur

Dans Observer : System Redux, on y incarne le personnage de Daniel Lazarski, interprété par Rutger Hauer, qui prête également sa voix et qui est malheureusement décédé en juillet 2019. D’ailleurs, l’équipe lui rend hommage en tout début de jeu, encore merci Rutger. Daniel Lazarski est ce qu’on appelle un Observateur, un enquêteur qui possède des améliorations, comme l’ensemble de la population d’ailleurs. Des facultés qui lui permettent d’entrer dans la conscience des victimes, afin de mener ses enquêtes. D’ailleurs, en parlant d’enquêtes, son fils, Adam, qu’il a perdu de vue depuis plusieurs années maintenant, le contacte et le moins que l’on puisse dire, c’est que c’est un appel inquiétant. Daniel n’a pas d’autre choix que de partir à sa recherche, et une fois arrivé à son appartement, il découvre un corps sans tête. Est-ce celui de son fils ? C’est ce qu’on va devoir découvrir…

Une sacrée affaire pour notre héros…

Je vais m’arrêter là pour les explications concernant l’histoire du jeu, et on va parler un peu de mon ressenti global. Ayant l’habitude des jeux Bloober Team, je m’attendais à une histoire prenante, avec une écriture de qualité, une forte narration pleine de mystères et de rebondissements, et bien j’ai eu tout ça et même plus. C’est vraiment l’un des points forts du jeu et plus exactement des productions du studio en fait. Ils arrivent facilement à te captiver à travers une histoire, en quelques instants, paf t’es dedans. Et celle de Observer : System Redux ne déroge pas à la règle, elle est vraiment super cool à suivre. Enfin, super cool, c’est pas le monde des Bisounours hein, ça dépend pour qui haha.


Une enquête fragmentée du plus bel effet

Je kiffe tellement cet endroit ♥

Ce qui m’a le plus frappé en lançant Observer : System Redux, en ne connaissant pas du tout le jeu d’origine, et bien ce sont ses graphismes et sa direction artistique. Le jeu se déroule dans un monde cyberpunk, en 2084 où la technologie, la drogue, les meurtres et le sang règnent en maître. Et que ce soit l’ambiance visuelle ou sonore (faut y jouer au casque d’ailleurs), le jeu est vraiment à la hauteur de mes attentes. Graphiquement c’est canon, rien à dire, ça fait le job de fou. C’est niquel sur Xbox Series X, les jeux de lumière sont à tomber, je survalide également les décors dans l’immeuble, cette ambiance glauque et crade qui se dégage. Sans oublier la modélisation des personnages mais aussi les animations qui sont plus que réussies. Une véritable identité qui ne laisse clairement pas indifférent.

Interroger les locataires pour en apprendre davantage

Forcément, qui dit enquête, dit énigmes à résoudre, et pour le coup, elles sont assez simples et ne demanderont pas trop de réflexion. Notre observateur va donc devoir mener son enquête dans un immeuble sordide, avec une ambiance visuelle et sonore complètement barrées. Notre but est dans un premier temps, de toquer chez les locataires de cet immeuble, afin de voir s’ils n’ont pas vu et/ou entendu quelque chose. On ne sait pas ce qu’il se passe chez les voisins, on ne les voit pas, simplement à travers un écran fixé à la porte, ce qui rend les discussions pleines de mystères. Observer : System Redux est un jeu à la première personne, où tu vas devoir interagir avec les éléments du décors à la recherche d’indices, et pour ça, Daniel dispose des « vues » lui permettant de scanner les éléments synthétiques et organiques. Un jeu dont l’ambiance mixe entre l’horreur, l’érotisme et la technologie, ça donne un sacré cocktail pour passer un « bon moment » manette en mains.

Un p’tit côté Samus Aran avec ces scans haha

Que vaut cette nouvelle version ?

Il s’en passe des choses bizarres dans cet immeuble…

Après avoir terminé le jeu, j’étais curieux de voir à quoi ressemblait Observer 2017 afin de constater si cette nouvelle version changeait vraiment quelque chose ou pas. Et bien là réponse est oui et un gros OUI même ! Des nouvelles textures, un affichage en 4K/60 fps pour un jeu plus beau et plus fluide, du HDR, du Ray Tracing, en veux-tu en voilà. Sans oublier quelques légers effets apportés sur la DualSense, manette de la PS5, des ajouts d’accessibilité comme de pouvoir désactiver les vibrations de la caméra, la taille des caractères, la couleur des dialogues ou encore la transparence. Il y a également trois quêtes annexes en plus afin que ton expérience soit rallongée (une dizaine d’heures pour boucler la quête principale + les annexes). Ainsi que 7 niveaux supplémentaires pour le mini-jeu « Tout feu tout flamme« , de quoi te casser la tête encore un peu plus longtemps.


Conclusion : un thriller psychologique saisissant

Quel jeu, je me suis régalé

Au revoir Daniel Lazarski, j’ai passé un agréable moment, être un Observateur le temps de quelques heures, à t’aider à mener cette enquête complexe, à découvrir le fin mot de l’histoire, et quelle histoire ! Un thriller psychologique dont seul Bloober Team sait le faire, avec de grandes qualités de narration, et une ambiance oppressante maitrisée de A à Z. Le jeu a quand même quelques petits défauts, comme une jouabilité qui peut être hasardeuse ou la durée de vie qui peut sembler courte. Mais pour l’expérience proposée et ce qu’il a à nous raconter, je trouve que c’est juste ce qu’il faut. Une version upgradée pour découvrir ou redécouvrir le jeu de manière optimale avec des plus beaux graphismes et des ajouts bienvenus tels que les quêtes annexes. Observer : System Redux est un jeu avec une intrigue captivante, j’ai adoré jouer au flic dans cet immeuble aux multiples secrets, je ne me suis pas ennuyé. Un jeu à l’atmosphère si particulière, que je te recommande à 2000% d’essayer, dans le noir, avec le casque, toi-même tu sais pour une immersion totale. Un p’tit bijou du genre ce Observer : System Redux !

Tu as joué toi à Observer ou pas ?

Tu veux réagir avec Facebook ?

Tu veux réagir avec Wordpress ?

%d blogueurs aiment cette page :