Deux très beaux voyages

Et bien voilà, c’est fait, j’ai terminé Shenmue 1 & 2 HD, deux jeux cultes qui ont eu la chance d’avoir un portage HD sur PC, PS4 et Xbox One. J’ai eu le privilège d’y jouer avant sa sortie grâce à la team Koch Media France que je remercie encore une fois de tout mon petit cœur pour leur soutien. Disponible depuis le 21 août, Ryo Hazuki, le personnage central du jeu fait son grand retour sur consoles et PC, après presque 20 années sur SEGA Dreamcast. La licence Shenmue restera l’une des plus avant-gardiste de cette époque, elle fait partie des sagas qui ont marqué l’histoire du jeu vidéo. Et n’ayant jamais eu l’occasion de faire les aventures Shenmue sur Dreamcast, ce portage HD fut une excellente occasion de m’y mettre. Et comme j’ai la chance de pouvoir m’exprimer comme je le souhaite ici, et bien j’en profite pour rédiger un joli test des jeux, en espérant que vous passiez un bon moment. Ma première fois avec Ryo Hazuki, voici mon ressenti les amis.


Bienvenue dans l’aventure Shenmue

Ryo Hazuki en quête de vengeance

Bon, j’ai clairement pas le temps de niaiser, dès les premiers instants de Shenmue, on est face à un meurtre, celui du père de Ryo Hazuki, jeune homme avec son pansement sous l’œil que vous voyez ci-dessus. D’ailleurs, il faudrait peut-être lui dire de le changer, parce que ce n’est pas vraiment hygiénique, m’enfin. Donc le père de notre jeune héros est mort, sous ses yeux, tué par le méchant Lan-Di pendant un combat frénétique. Et forcément, qu’est-ce qu’il se passe ? Et oui, la vengeance. Ryo Hazuki ne va plus perdre une seconde, et va tenter par tous les moyens de retrouver ce vilain Lan-Di qui a pris la vie de son père, son mentor. L’opus se déroule principalement dans la ville de Yokosuka au Japon, mais nous allons partir à l’aventure et fouiner dans de nombreux endroits. Dans Shenmue II HD, et bien c’est la même chose. C’est la suite directe du premier épisode, mais cette fois, cela se passe à Hong Kong. Pourquoi ? Et bien vous le découvrirez tout seul, comme un grand, en jouant à ces portages HD. Tout ce que je peux vous dire, c’est que vous n’êtes pas prêt. Attendez-vous à un looooong voyage rempli de rebondissements.

Il y a du monde ici dit donc

Toujours aussi bons après 20 ans ?

Aussi bons qu’un Jet Cola bien frais

Pour rappel, je n’avais pas fait les jeux à l’époque, ni même après. Donc aucune nostalgie me concernant, je ne connaissais rien du jeu, rien de l’intrigue, une découverte totale. J’ai terminé les deux opus, et même après tout ce temps, c’est de la bombe. Je comprends totalement pourquoi les joueurs aiment toujours ce jeu aujourd’hui, et notamment le premier épisode. J’ai découvert une aventure captivante, une manière de jouer qui était surement folle à l’époque, ou le temps était le centre du gameplay. Le rythme du jeu est long, parfois mou du genou, on passe clairement notre temps à interroger tout le monde, mais c’est ce qui fait son charme, et rend l’expérience unique. Énormément de références SEGA dans le jeu, comme la possibilité de jouer aux jeux de l’éditeur dans une salle d’arcade ou bien de collectionner des figurines de personnages venant de l’univers Sonic ou encore de Virtua Fighter. De nombreux secrets à découvrir dans Shenmue, cette impression de voyager immédiatement au Japon des années 90 en restant assis sur son canapé. J’avoue que je ne m’attendais pas à kiffer autant, à prendre un tel plaisir, j’ai adoré.

Dans Shenmue II, SEGA avait mis les bouchées doubles

On prend les mêmes et on recommence, avec quelques améliorations et ajouts supplémentaires. Shenmue II n’est pas une simple suite, c’est bien plus que ça. On retrouve toujours cette ambiance que l’on apprécie du premier, mais avec clairement plus d’entrain et d’énergie. Shenmue II c’est deux fois plus grand, deux fois plus d’action, deux fois plus d’enquêtes, deux fois plus de moments épiques. Mais, oui car il y a un mais, j’ai quand même ma préférence pour le premier, et de loin. Shenmue II, deux fois trop ? C’est ce que je me suis demandé à plusieurs reprises, mais cela n’enlève en rien ses qualités. On retrouve donc dans ces portages HD deux grands jeux vidéo qui ont marqué l’histoire, il y avait un avant et un après Shenmue, et en 2018, je suis fier de les avoir fait. Mieux vaut tard que jamais.


SEGA, c’est plus fort que toi ? Pas vraiment

Et bim, un bug dans ta tronche

Alors depuis le début de ce test, je n’ai fait que de vanter les qualités des jeux. Car oui, ils sont géniaux, peuvent encore à ce jour mettre des fessées à certains titres du même genre, mais désolé, je vais complètement me transformer et tout vous dire, sans langue de bois.Le portage HD de Shenmue 1 & 2 est, du moins à ce jour, sans prendre en compte d’éventuels patchs qui viendront surement après la publication de cet article, un portage HD réalisé avec les pieds. C’est le studio d3T qui s’est chargé de cette tâche, et une chose est certaine, c’est qu’ils ne se sont pas trop foulé. Bon, on a enfin une VF, du moins les sous-titres en français. c’est la meilleure amélioration des titres, ça va permettre à de nombreuses personnes qui ne sont pas à l’aise avec l’anglaise, de pouvoir enfin comprendre l’intégralité du jeu sans utiliser Google Traduction. Mais alors le reste : oh my god je vais me vénère.

Entre les bugs de cinématiques, qui préfèrent zoomer sur le parquet flottant japonais que sur les personnages, ou bien les sauvegardes corrompues, qui t’invitent gentiment à recommencer toute ta partie, on est bien gâté avec ces portages HD. Et ce n’est pas tout, ajoutons à ça une vue FPS complètement craquée que l’on ne peut absolument pas désactiver, des bugs de collisions désastreux, des personnages qui s’envolent, ou encore un rendu sonore compressé dégueulasse, venu tout droit des enfers. Et tout ça, dans le premier opus. Je n’ai eu pratiquement aucun soucis dans le deuxième, mais pourtant, le premier reste mon préféré. Cela ne m’a pas gâché l’aventure tellement que j’étais à fond dedans, mais je trouve ça juste honteux de vendre un jeu tel quel. 30€ et rempli de trucs chiants. Surtout que bon sang, ce n’est qu’un portage quoi. Et même le patch n’a rien résolu, c’est quand même lamentable je trouve.

« Tourner à gauche pour l’enfer des bugs »

Conclusion : du très bon comme du très mauvais dans Shenmue 1 & 2 HD

Malgré tout, je ne regrette pas le voyage

Alors les choses positives dans ces portages, c’est déjà le fait de pouvoir découvrir ou redécouvrir une licence forte et importante du jeu vidéo. D’y jouer avec une traduction française, et ça c’est plutôt cool. Shenmue 1 & 2 HD, c’est deux jeux cultes sur un même disque, pour un prix attractif (30€ environ), deux grandes aventures qui ne vous laisseront sans doute pas indifférent. Shenmue c’est aussi un gameplay novateur pour l’époque, la démocratisation des phases QTE (tu sais, ces moments ou tu dois appuyer sur triangle, rond ou carré rapidement), une ambiance sonore à tomber et taaaaaaaant de choses à faire et à découvrir dans cet open-world du passé. Mais, Shenmue 1 & 2 HD c’est aussi du négatif. Je n’ai clairement rien contre les jeux, que je trouve absolument divins, mais contre ces portages, que je trouve complètement bâclés. Mais si nous n’avez pas encore pris la poudre d’escampette (oh mon dieu l’expression), et bien vous allez surement passer d’excellents moments en compagnie de Ryo Hazuki. Parce que ça vaut le coup de souffrir, vous me remercierez plus tard.

Vous avez craqué pour Shenmue 1 & 2 HD ?

Tu veux réagir avec Facebook ?

Tu veux réagir avec Wordpress ?

%d blogueurs aiment cette page :