In-dis-pen-sable à ta collection Nintendo Switch

Qu’est-ce que j’avais hâte de te parler de ce jeu, Hyrule Warriors : L’Ère du Fléau, développé par Koei Tecmo et Omega Force, disponible depuis le 20 novembre dernier sur Nintendo Switch. Un jeu que j’attendais avec grande impatience toi-même tu sais vu que je suis un grand fan de la saga The Legend of Zelda. Mais aussi parce que ce Musô se déroule dans l’univers de The Legend of Zelda : Breath of the Wild et nous raconte ce qui s’est passé 100 ans avant celui-ci. Donc comment te dire qu’avec tout ça, j’étais surexcité, impatient, le zizi tout dur, prêt à en prendre plein la gueule. Donc aujourd’hui, on se retrouve pour le test du jeu, dans lequel il n’y aura aucun spoil, que ce soit les personnages déblocables, l’histoire ou je n’sais quoi. Donc enjoy, et je te laisse avec mon avis sur le jeu, qui je l’espère, te donnera envie (ou pas) d’y jouer ! Hyrule Warriors : L’Ère du Fléau, la préquelle tant attendue ? C’est parti !


A Link to the Past

Aidons Link et sa clique à lutter contre le fléau Ganon

Dans Hyrule Warriors : L’Ère du Fléau, tu vas tout savoir sur ce qui s’est réellement passé avant The Legend of Zelda : Breath of the Wild, 100 ans auparavant. Le jeu nous raconte les nombreuses guerres lors du déclin du Royaume d’Hyrule, la renaissance du fléau Ganon, et comment la famille Royale tente désespérément de contrattaquer ses plans. Et pour ça, on peut bien évidemment compter sur le courage et le talent de notre cher Link, chevalier servant de la Princesse Zelda, qui est clairement venu ici pour défoncer du monstre par milliers. Heureusement, il ne sera pas tout seul dans cette bataille contre les forces du mal. Dans un premier temps, il sera accompagné d’Impa et d’un petit robot Gardien, qui a fait un p’tit voyage dans le temps pour prévenir la Princesse et ses acolytes, d’un futur ou le fléau Ganon règne. Et pour que ça n’arrive pas, nos héros doivent retrouver les 4 Prodiges et leur Créature Divine afin d’avoir toutes les chances de leur côté.

C’est parti pour une belle aventure (pas canon mais belle quand même)

Savoir ce qui s’est vraiment passé 100 ans avant The Legend of Zelda : Breath of the Wild, c’était la promesse de ce Hyrule Warriors : L’Ère du Fléau. Malheureusement, je ne peux m’empêcher de ressortir déçu. Et dieu sait que ça me fait chier de ouf. Le récit que nous raconte ce jeu n’est pas « officiel » dans le sens ou il ne s’intègre pas à la timeline de The Legend of Zelda : Breath of the Wild. Et ça, c’est terriblement dommage. Déjà parce que perso, je n’avais pas conscience de cette info, et je trouve que c’est limite mensonger de la part de Nintendo qui joue la carte de la transparence. Mais d’un autre côté, je suis soulagé que ce ne le soit pas, car comment les choses se déroulent dans ce Hyrule Warriors : L’Ère du Fléau ne me plaisent pas du tout. Alors d’un sens, tant mieux ! Mais si tu t’attendais à connaître la véritable histoire, tu peux oublier, ce n’est pas ici, dans ce jeu que tu l’auras.


C’est un vrai Zelda ou pas ?

Tu vas t’amuser sur le champ de bataille

Alors, si tu t’attends à jouer à un Zelda classique, et bien tu peux oublier Hyrule Warriors : L’Ère du Fléau, ce n’est pas du tout le cas. Hyrule Warriors : L’Ère du Fléau est un spin-off de la saga Zelda, reprenant l’univers de l’opus The Legend of Zelda : Breath of the Wild. On est dans un style de jeu dit « Musô » ou encore « hack’n slash« , qui consiste à bourriner des hordes d’ennemis afin de gagner en compétence. Le but est donc est d’incarner de nombreux personnages issus de The Legend of Zelda : Breath of the Wild genre Link, la Princesse Zelda, Impa, Les 4 Prodiges et j’en passe, taper sur tout ce qui bouge afin de remporter la mission. Hyrule Warriors : L’Ère du Fléau reprend l’univers de Breath of the Wild à travers les lieux, les musiques, les armes, la direction artistique, et il le fait très très bien ! Donc non, ce jeu n’est pas un vrai Zelda, mais reste un très bon spin-off qui mérite de ouf qu’on s’y attarde !


À vos armes, prêts ? Tapez !

Et ça va faire BIM BAM BOOM

Maintenant que tu as compris ce qu’étais réellement Hyrule Warriors : L’Ère du Fléau, je vais approfondir dans l’explication du gameplay. On y retrouve donc un casting 5 étoiles avec les personnages les plus importants de The Legend of Zelda : Breath of the Wild qui sont prêts à tout défoncer pour sauver Hyrule de la catastrophe. Certains personnages déblocables, oh my god je ne m’y attendais pas du tout, totalement wtf de pouvoir les incarner et de se battre avec haha. Le gameplay est comme la plupart des « Warriors » ultra dynamique, chaque personnage augmente en niveau, tu peux upgrader également les armes, ramasser des objets comme des fruits pour créer de bons p’tits plats comme dans Breath of the Wild permettant d’augmenter ton attaque, ta défense etc… Tu verras, il y a une TONNE de choses à faire dans le jeu, c’est du contenu à foison, tu ne risque clairement pas de t’ennuyer.

La carte aux milles et une choses à faire

Je te le dis l’ami(e), ça va pop de tous les sens haha, mais genre vraiment. Tu te souviens dans The Legend of Zelda : Breath of the Wild les sanctuaires à faire, en plus de visiter les villages, les mondes etc ? Tous les repères sur la carte ? Et bah dans Hyrule Warriors : L’Ère du Fléau tu ne seras pas dépaysé(e) ! Bien évidemment, tu ne pourras pas parcourir toi-même le monde d’Hyrule dans ce jeu, c’est pas un open-world. Mais, tu devras réussir les différentes missions demandées un peu partout, afin de gagner des items, des rubis permettant d’améliorer ton niveau et ton arsenal, mais aussi de progresser dans l’aventure. Donc au programme : des quêtes principales qui racontent l’histoire et des quêtes secondaires, qui sont des mini-missions comme par exemple, vaincre un certain nombre d’ennemis avec un temps limité. Faut compter 20 heures à peu près pour terminer l’histoire et une dizaine de plus pour les missions annexes. Tu sais tout !

Urbosa, la best ♥

Si tu as joué au premier Hyrule Warriors, tu verras, c’est totalement le jour et la nuit. Bizarrement, je n’ai pas ressenti de sentiment de répétitivité, qui peut vite arriver sur un jeu tel qu’ Hyrule Warriors : L’Ère du Fléau ou l’on passe son temps à bourriner des monstres et à libérer les zones des ennemis. Le jeu nous propose différentes manières de jouer, déjà selon le personnage que l’on incarne, mais aussi à travers les missions que l’on sélectionne. Chaque personnage à son propre style, ses propres pouvoirs, sa manière unique de combattre, le jeu te pousseras à tous les utiliser, afin de casser cette sensation de lassitude qui pourrait arriver. En tout cas, de mon côté, je ne me suis pas ennuyé une seule seconde, c’est rythmé, c’est punchy, ça envoie de tous les côtés, et puis quelle bonne idée de redécouvrir le monde de The Legend of Zelda : Breath of the Wild de cette manière ! Côté technique, j’avais un peu peur de comment ça allait tourner sur ma Nintendo Switch day one et sur Nintendo Switch Lite, surtout parce que j’avais lu par-ci par-là que le jeu ramait du cul. Et bien tu sais quoi ? Je n’ai pas eu de soucis. Apparemment, la mise à jour de lancement a beaucoup aidé ! Je te laisse juger par toi-même avec ce court extrait !


Conclusion : c’est le meilleur des « Warriors »

In-dis-pen-sable à ta collection de jeux Nintendo Switch

Clairement, si tu es fan de The Legend of Zelda, bon, tu n’as certainement pas attendu l’arrivée de mon test pour te faire une idée. Si tu es fan des jeux « Warriors« , je te le dit, c’est sans doute le must du must ce Hyrule Warriors : L’Ère du Fléau. Même si, et c’est clairement le gros point noir, l’histoire n’est pas canon à la saga, l’histoire est tout de même racontée de manière divine. Les scènes cinématiques sont incroyables, je ne te parle même pas des musiques qui foutent les frissons à chaque écoute, j’écoute actuellement l’OST au moment même ou j’écris ces lignes. C’est très beau, ça respire le fan-service, le jeu respecte totalement l’univers de Breath of the Wild dans son intrigue, dans ses mécaniques de jeu, tout est fait avec précision. Bien évidemment, on est sur Nintendo Switch, il se peut que tu rencontres du clipping, des textures un peu baveuses etc… Mais tu verras, c’est loin d’être catastrophique ! Et puis c’est fun à jouer, c’est addictif, une excellente durée de vie, et c’est surtout très plaisant de retrouver le charme de Breath of the Wild en attendant le prochain !

Tu as craqué pour Hyrule Warriors : L’Ère du Fléau ?

Tu veux réagir avec Facebook ?

Tu veux réagir avec Wordpress ?

%d blogueurs aiment cette page :