L‘année dernière, Ubisoft avait présenté la meilleure conférence de l’E3 2017, j’en avais fait que des éloges souvenez-vous, c’était rythmé, énormément de contenus, des surprises, bref j’avais passé un excellent moment. Forcément, pour cet E3 2018, et bien on veut la même chose. Bon, pas les mêmes annonces vous l’aviez bien compris, mais du show à la Ubisoft quoi. C’était donc hier soir, 22h, j’étais dans mon lit, confortablement installé, prêt à en prendre plein les yeux. Qu’est-ce que j’ai retenu de cette conférence ? Est-ce qu’elle été, selon moi, à la hauteur de celle de l’année dernière ? Ou alors Ubisoft s’est complètement viandé la gueule ? Voici mon avis de l’UbiE3 !


Ce que j’ai retenu de la conférence

 

Dans la famille « Gros moment badass de la conférence Ubisoft » je voudrais… Beyond Good and Evil 2 et sa magnifique cinématique que je vous laisse découvrir par vous-même si ce n’est pas encore vu. Il faut vraiment le voir ce trailer, bon ok on aura jamais un jeu aussi beau que ça, mais ça permet de rêver un peu, et de voir à quel point l’univers de Beyond Good and Evil 2 sera riche en possibilités. J’ai passé un bon moment devant cette merveilleuse cinématique, et ça donne clairement envie. Mais il ne faut pas se leurrer, ça ne sortira pas tout de suite, ni sur cette génération de consoles. Il va falloir être bien patient les copains !

 

 

En revanche, le DLC Donkey Kong Adventure pour Mario + Les Lapins Crétins : Kingdom Battle arrivera lui très prochainement, le 26 juin prochain. Je vous invite vivement à lire mon test du jeu, parce qu’honnêtement, c’était une très bonne surprise. Et je pense craquer pour le DLC afin de retourner un peu dans le game. J’ai adoré la présentation du DLC, avec l’orchestre dirigé par le talentueux Grant Kirkhope, très sympa à regarder.

Un autre jeu présenté l’année dernière, dont le concept m’avait bien plu, Starlink : Battle for Atlas. J’étais certain qu’on allait le revoir cette année, ce jeu à la Skylanders ou il faudra assembler des vaisseaux sur notre manette à l’aide d’un socle, afin qu’ils prennent vie dans le jeu. Très friand des nouvelles façons de jouer, Ubisoft m’a clairement convaincu avec ce Starlink : Battle for Atlas. Et regardez qui sera de la partie, en exclusivité sur la version Nintendo Switch ? Star Fox les gars, Fox McCloud s’il vous plait. Ils savent que ça va se vendre par palettes les petits malins, et forcément, je vais craquer. Quel pigeon que je suis.

 

 

Transference, vous savez le projet VR présenté par Elijah Wood dont on ne comprenait rien ? Et bien c’est de retour, et on ne comprends toujours rien haha. Je plaisante. Vous le savez surement, la VR et moi, c’est clairement pas ça. Je trouve ça tellement gadget, et trop cher pour ce que c’est. Mais je dois bien reconnaître que ce Transference m’a bien parlé. Je n’sais pas pourquoi, j’ai bien aimé ce que j’ai vu, alors pourquoi pas un jour, qui sait ? J’vous laisse découvrir ça avec cet étrange trailer juste en dessous.

 


Euh, where is Sam Fisher ?

Coucou, je suis bien planqué

Ah ouais, la grosse déception. Je m’attendais à voir un beau trailer pour une potentielle aventure de Sam Fisher, dans un tout nouveau opus de Splinter Cell, saga d’infiltration que j’adore, mais nan. La douche froide. Il faut dire qu’a force de lire les âneries de la presse et des YouTubeurs gaming français à la con, l’idée me paraissait plus que probable. Mais non, ce ne sera pas pour tout de suite apparemment. Mais bon, on a quand même eu Assassin’s Creed Odyssey ou encore Skull & Bones, c’est déjà ça, ne faisons pas les enfants pourris gâtés qui n’ont pas eu ce qu’ils voulaient à Noel.


Conclusion : arf, c’était moyen cette année

Difficile de faire deux E3 de folies de suite

Globalement, j’ai bien aimé la conférence d’Ubisoft à l’E3 2018, c’était carré, structuré, parfois un peu long, notamment lors des passages concernant The Division 2 ou Assassin’s Creed Odyssey. J’ai aimé quelques trucs, notamment Transference et Shigeru Miyamoto une nouvelle fois invité par Ubisoft sur scène. Sinon, c’était pas non plus le même délire que l’année dernière. Ça manquait clairement de rythme à mon avis, trop de grosses cinématiques aussi, ça cassait la fluidité du show. Mais voilà, c’est du Ubisoft, on a de gros jeux qui arrivent, des ajouts sympathiques pour d’autres, tout le monde est content. Espérons que l’année prochaine, ce soit davantage plaisant à suivre.

Qu’avez-vous retenu de cet UbiE3 les amis ?

Tu veux réagir avec Facebook ?

Tu veux réagir avec Wordpress ?

%d blogueurs aiment cette page :