The Bridge retourne littéralement le cerveau

Nouveau test sur le blog aujourd’hui les copains, et cette semaine, j’ai plongé durant plusieurs heures dans l’univers renversant du jeu The Bridge, bébé du studio The Quantum Astrophysicists Guild disponible sur toutes les consoles (PS4, Xbox One, Nintendo Switch) et également sur Steam. Pour l’occasion, j’ai opté pour la version Switch afin d’y jouer tranquillement sur la tablette, écouteurs aux oreilles, pour que l’immersion soit totale. Disponible également sur Wii U, je ne l’avais pas fait sur cette machine, et c’est avec grand plaisir que je rattrape mon retard aujourd’hui, et découvre que ce The Bridge a dans le ventre. Et ça tombe très bien, j’ai terminé le jeu, il est temps de vous donner mon avis le concernant. Bonne lecture !


The Bridge, qu’est-ce que c’est ?

Je suis fan de cette direction artistique

Alors, pour ceux qui ne connaissent pas The Bridge, c’est un jeu 2D de réflexion et de casse-tête se basant sur la gravité. Un puzzle-game totalement en noir et blanc qui demande de la concentration, de la patience et beaucoup de jugeote. En effet, on va devoir résoudre une quarantaine d’énigmes basées sur la logique et la gravité. Le plafond sera notre sol et le sol notre plafond, il faudra utiliser toutes nos méninges afin de comprendre le fonctionnement de l’énigme pour la résoudre, ce qui est assez complexe par moment. Mais commençons par le commencement si vous le voulez bien, on démarre le jeu en compagnie de cet homme, assoupi au pied d’un arbre fruitier, qui va vite se réveiller à cause de la chute d’une pomme sur sa tête. Ni une ni deux, on démarre l’aventure par un tutoriel, qui nous explique les premiers fonctionnements. Il faudra donc incliner le décor pour progresser, tourner grâce aux gâchettes afin que la marche de notre héros soit plus facile. Et après quelques pas, nous nous retrouvons chez lui, une maison qui regorge de pièces énigmatiques.


Un jeu dessiné au crayon à papier

Un peu de travers cette maison non ?

The Bridge et son style graphique particulier, que j’adore particulièrement. Le jeu nous plonge assez facilement dans son univers renversant, mystérieux, tout en noir et blanc. Les différentes portes de ce jeu ainsi que les environnements font véritablement penser à de jolis croquis dessinés au crayon à papier. L’atmosphère et l’ambiance du jeu très mystérieuse ajoute un sentiment de solitude permanent, on est seul dans cet univers bien vide, mais à la fois pas tant que ça. Une ambiance graphique et sonore aux petits oignons dont je suis clairement fan, et je pense que vous allez vite être convaincu à votre tour. C’est sombre, simpliste et efficace !


De nombreuses énigmes vous attendent

Vous allez vite perdre la boule

Concentrons-nous désormais sur l’aspect majeur de The Bridge, ses énigmes. Comme je vous l’ai dit en début d’article, dans ce jeu il faudra maîtriser la gravité et la pesanteur en inclinant l’écran grâce aux gâchettes ou en pivotant votre manette afin de vous déplacer. Pour résoudre une énigme, il faut ramasser une clé qui permet d’ouvrir une porte de sortie afin d’accéder au prochain niveau. Ça a l’air simple comme ça, mais croyez-moi, plus vous allez avancer dans le jeu et plus les choses vont se corser. Il m’est arrivé plusieurs fois de me demander si j’étais débile ou pas, tellement que je ne comprenais rien et ne voyais clairement pas le sens, ni le bout de certaines énigmes haha. Mais avec de la concentration et de la patience, on y arrive. Evidemment, pour ajouter de la difficulté (comme ci il n’y en avait pas déjà assez), de nombreux pièges se mettront sur votre route afin de pimenter les choses. Mais pas de panique, si vous échouez et que vous êtes sur le point de mourir, vous pouvez rembobiner vos actions afin de reprendre avant votre échec, ce qui est appréciable et évite de tout recommencer. Vous allez avoir du boulot, je vous le dit.


Une durée de vie assez courte

Moins de 5h pour terminer le jeu une première fois

Comptez moins de 5h pour terminer les énigmes farfelues de The Bridge, ce qui est court en prenant en compte la non-rejouabilité du titre. Parce que bon, quand vous avez terminé les différentes énigmes, vous n’aurez pas forcément envie de les refaire, quoi que. En effet, après avoir terminé les différents chapitres et bouclé le titre, vous aurez la possibilité d’aller un peu plus loin dans cette aventure. En explorant l’autre côté du miroir de The Bridge, cela vous donnera encore quelques heures supplémentaires pour les plus téméraires. Dans l’ensemble, quelques heures vous suffiront pour en avoir le bout, si vous n’avez pas choppé une migraine avant. Les premières énigmes s’enchaînent assez facilement, j’ai pas trouvé le jeu particulièrement difficile lors des trois premiers chapitres. Mais je reconnais avoir bien galéré vers la fin du jeu, il va falloir bien vous accrocher, car The Bridge va clairement vous mettre la tête à l’envers.


Conclusion : un très bon puzzle-game

Disponible pour 9.99€

J‘aime beaucoup me casser la tête dans un jeu, et je n’ai pas été déçu sur ce jeu, The Bridge en plus d’avoir des énigmes intelligentes, dispose d’une atmosphère et d’un style graphique original et agréable pour les pupilles. Une gestion de la gravité qui fait le boulot, on enchaîne vite les énigmes et on en sort fier d’avoir réussi à toutes les résoudre. La direction artistique est la chose qui m’a le plus séduit, en dehors des énigmes qui, pour certaines, sont assez répétitives et redondantes. Cependant, les fans de ce genre de jeux trouveront rapidement leur compte et apprécieront cette gestion de la gravité qui ajoute un véritable plus. J’ai dévoré rapidement The Bridge et remercie encore une fois le studio pour leur jolie création, j’en veux tous les jours des jeux comme celui-ci. Disponible en téléchargement sur tous les supports à petit prix (9.99€), j’espère que ce test vous aura donné envie de vous essayer à ce puzzle-game surprenant.

Allez-vous craquer pour The Bridge vous aussi ?

Tu veux réagir avec Facebook ?

2 thoughts on “[TEST] The Bridge : un casse-tête renversant vous attend

Tu veux réagir avec Wordpress ?

%d blogueurs aiment cette page :