Après plusieurs jours intenses de jeu, il est enfin temps de rendre mon verdict concernant la nouvelle exclusivité fracassante de Nintendo sur sa Switch : ARMS. Souvenez-nous, je vous avais déjà parlé de ce jeu en testant sa démo il y a quelques semaines ici même. Et bien maintenant que je possède la version finale, j’ai enfin pu constater ce qu’ARMS a dans les bras, et j’ai beaucoup de choses à dire. Ce jeu est sorti officiellement le 16 juin dernier, et j’ai eu la chance de le recevoir quelques jours avant afin de pouvoir le tester sur une plus longue période. J’ai testé tous les modes, du solo au mode en ligne, rien ne m’a échappé. Et forcément, je vais tout vous dire ici. Mon avis a t-il changé depuis la démo ? Qu’est-ce que retiens de cette nouvelle licence ? Faut t-il craquer ou non ? Voici mon test et mon avis du jeu ARMS sur Nintendo Switch !


Un jeu de combat différent, original

Twintelle utilise ses cheveux pour combattre

C‘est la première chose que l’on remarque en jouant à ARMS, il ne ressemble à aucun autre jeu de combat. Et on sait tous que pour se différencier dans ce style de jeu, ce n’est pas forcément évident. Mais ARMS y arrive avec brio. Déjà par son gameplay frais et atypique, on utilise des bras à ressorts pour cogner nos adversaires, esquive et saute pour ne pas se faire prendre, utilise des combos pour faire le plus de dégâts possible. Mais la particularité de ARMS et de son gameplay, c’est cet aspect stratégique bien prononcé. Si vous pensiez que ce jeu était pour les gamins, vous vous trompez. Chaque personnage possède ses qualités, ses faiblesses, que ce soit au niveau de la vitesse, du poids, ou alors des dégâts infligés. Il faut prendre en compte tout ça pour bien choisir le challenger qui vous correspond. Et si ce n’était pas encore assez, il faut surtout et c’est ici le point le plus intéressant du jeu : choisir sa paire de gants. Poing de feu, d’électricité, de vent, petit ou poing géant dévastateur, à vous de choisir le meilleur combo ! Il faut trouver le bon équilibre entre défense et attaque, les attaques lourdes sont lentes mais fortes, tandis que les attaques légères sont plus faibles mais plus rapides à enchaîner. Beaucoup de critères à explorer pour trouver le bon mélange. De la stratégie avant même que le combat commence… Ça va faire mal !


Pour progresser, il ne faut rien lâcher

Destruction de cibles pour gagner de nouvelles armes

En enchaînant les combats en ligne ou en solo, vous allez accumuler des pièces. Oui, vous ne combattez pas dans ARMS pour la gloire, du moins pas que. En plus de monter en niveau (rang), vous allez aussi gagner quelques petites pièces qui sont bien utiles pour progresser. Effectivement, ces pièces vous permettent d’accéder à trois petits modes dans votre arsenal : Chrono court, Chrono moyen et Chrono long. Dans ces trois chronos, il faut détruire un maximum de cibles possible et surtout, récupérer en allant les sacs d’armes afin de les débloquer et les utiliser plus tard lors de vos futurs combats. Autant vous dire qu’il va falloir enchaîner du combat, parce qu’il y a énormément d’armes à récolter, et pas seulement pour un seul personnage mais pour tous. Petite déception de ce côté d’ailleurs, les armes sont les mêmes et pour tous, pas d’armes exclusives selon le personnage et son caractère. Mais vous allez déjà avoir beaucoup de travail avec tout ça croyez-moi. Je vous conseille d’ailleurs d’accumuler un maximum de pièces et d’utiliser le Chrono long : plus de temps, plus d’armes, beaucoup plus rentable. Le temps c’est de l’argent comme on dit si bien n’est-ce pas ?


Côté modes de jeu, le strict minimum

Présentation du menu principal d’ARMS

Oui, c’est jaune, très jaune, c’est la couleur dominante du jeu, effectivement, ça surprend haha. Zoomons un peu si vous le voulez bien sur le menu principal du jeu, on y retrouve quelques menus intéressants :

  • le mode Grand Prix : il va falloir enchaîner dix victoires et vaincre le boss pour devenir le champion, plusieurs niveaux de difficulté sont disponibles,
  • le mode Versus : un incontournable dans les jeux de combats, qui permet de s’affronter jusqu’à 4 joueurs dans divers modes de jeu,
  • le mode Non classé : permet d’affronter des joueurs online sans progression,
  • le mode Classé : l’inverse du mode non classé qui permet d’affronter des joueurs du monde entier et de grimper dans le classement,
  • le mode Entre amis : permet d’affronter ses copains en ligne,
  • le mode Local : faire quelques combats à la maison entre potes.

Bon, comme vous le voyez, le strict minimum pour bien s’éclater. Comme pour Splatoon, ARMS utilisera le même fonctionnement de suivi, on aura la chance d’avoir de nombreuses mises à jour gratuites qui permettront d’avoir de nouveaux contenus. Et bien j’espère qu’on aura un peu plus de modes de jeu, parce qu’on peut vite tourner en rond. Même si, honnêtement, l’intérêt du jeu reste le online et ce système de classement, on est d’accord. Et puis, en plus de faire du fight, on peut affronter nos adversaires sur du Volley-Ball, du Basket-Ball ou encore de la Destruction de cibles. Assez anecdotiques certes, mais ça casse un peu la routine surtout quand on enchaîne de nombreuses parties, et ça fonctionne.


Dix personnages disponibles, dix possibilités

Un onzième à été annoncé récemment pour remplir le casting

Pour l’instant, le casting d’ARMS est light, seulement dix personnages jouables sont disponibles. Un onzième (le boss du mode Grand Prix) va arriver pour remplir un peu le catalogue. Parmi ceux présents, on y retrouve Spring Man, Ribbon Girl, Ninjara, Master Mummy, Min Min, Mechanica, Twintelle, Byte & Barq, Kid Cobra et Helix. Dix combattants aux techniques différentes, aux comportements divers et variés à maîtriser. Je dois dire que de ce côté, je suis plutôt content du choix que nous avons, j’ai déjà mes petits chouchous (Twintelle en first, et Ninjara). Chaque personnage possède sa particularité, que ce soit au niveau de l’esquive, des déplacements, de la force ou encore du super combo qui fracasse tout sur son passage. Il faudra donc prendre tout ça en compte pour trouver le personnage qui vous correspond le plus, afin d’être le plus fort sur le ring. Comme je vous le disais, un onzième personnage va faire son apparition dans très peu de temps, et je pense que ce ne sera pas le dernier. Attendons-nous donc à un casting plus étoffé.


Utilises la manette qui te convient le mieux

Tu as le choix des armes

Gros point positif de ce jeu, ARMS qui, je le rappelle, est une exclusivité Nintendo Switch et donc, utilise toutes les possibilités de commandes qu’apporte la console de salon/portable. Personne n’est mis sur la touche, chaque personne pourra choisir sa manière de jouer qui lui convient le mieux. On a le choix entre : jouer avec les Joy-Con en motion gaming, c’est à dire en imitant les gestes d’un vrai boxeur, ce qui fonctionne parfaitement bien d’ailleurs. Y jouer avec un seul Joy-Con, avec le Switch Pro Controller que j’utilise le plus dans le jeu, ou encore en mode portable avec la tablette pour y jouer partout. J’ai testé toutes les possibilités, déjà pour me faire un avis et surtout voir ce qu’apporte réellement chacune des commandes. Que ce soit en motion gaming ou en mode portable : ça fonctionne ! En revanche, avec un seul Joy-Con, c’est un peu plus compliqué je trouve. Personnellement, j’ai opté après plusieurs essais pour le Switch Pro Controller, qui fait le boulot à la perfection. Vous n’aurez plus d’excuses pour ne pas monter sur le ring, vous avez le choix des armes.


Conclusion : un excellent défouloir sur Nintendo Switch

Une nouvelle licence rafraichissante

Et c’est tout ce qu’on lui demande, son rôle premier s’est de nous divertir, quelques instants, et ça marche. Vendu aux alentours de 45€, ARMS est un jeu à posséder absolument sur Nintendo Switch. Déjà par son originalité, son aspect compétition qui plaira à coup sûr aux vrais challengers, et parce que c’est une nouvelle licence, chose assez rare du côté de Nintendo. Malheureusement, quelques défauts à souligner sont aussi présents dans le jeu. Etant un jeu de combat, la répétitivité sera vite ressentie, pas assez de modes de jeux et le casting un peu light à mon gout mais qui s’étoffera au fur et à mesure des mises à jour. Sinon, c’est un vrai régal, n’étant pas forcément un adepte des jeux de combats, je suis plutôt convaincu par celui-ci. Déjà par son accessibilité, tout le monde peut y jouer, c’est simple à comprendre, facile d’accès. Son côté technique et stratégique ainsi que cet univers coloré me plaisent. ARMS est un vrai défouloir, un jeu à faire sur Switch avant l’arrivée du très attendu Splatoon 2 dans quelques semaines, qui, je pense malheureusement, va prendre le dessus. On y retourne facilement pour quelques parties, un peu comme un Mario Kart ou un Smash Bros, et être comparé à ces deux mastodontes, ce n’est pas rien. Je valide ARMS à 100%. Pour vous le procurer, c’est par ici : ARMS !

Vous êtes prêts à enfiler les gants ?

Tu veux réagir avec Facebook ?

Tu veux réagir avec Wordpress ?

%d blogueurs aiment cette page :