Comme vous l’aviez vu dans mon article « Mes achats gaming du jour », j’ai eu l’occasion de m’offrir lors de mon passage à Angers quelques jeux sympatoches et notamment un dont je vais vous parler aujourd’hui : Ratchet & Clank, reboot sorti sur PlayStation 4 en Avril dernier. Ouais, j’ai mis du temps à me le prendre et à y jouer, pourquoi ? Tout simplement parce que j’avais d’autres jeux à faire en priorité et que celui-ci pouvait attendre un petit peu, et puis, si je pouvais l’avoir avec une baisse de prix, c’était encore mieux. Après quelques heures de jeu, l’inévitable est arrivé, j’ai terminé Ratchet & Clank il y a quelques jours, et comme prévu, je vous raconte mon expérience. Et c’est ce que je vais faire plus régulièrement maintenant sur le blog, consacrer plus de temps à l’écriture de tests, pour que vous ayez un maximum d’avis sur différents jeux. Alors ne perdons pas plus de temps, je vous laisse découvrir mon avis sur Ratchet & Clank sur PS4 !


Visuellement magnifique, un film d’animation

Qu’ils sont beaux ces deux-là

La première chose que l’on constate en jouant à ce Ratchet & Clank, c’est sa technique et sa réalisation magnifique. On se croirait dans un dessin animé tellement que c’est beau et visuellement bluffant. Pour rappel, je joue actuellement sur le premier modèle de PS4, et le résultat est bien là. C’est magnifique, soigné, détaillé, je n’ai ressenti aucun bugs ou de latence, choses que j’avais peur avec toutes ces détails affichés à l’écran. Insomniac Games a fait du très beau boulot, et leur attachement pour cette licence se ressent en jouant, clairement. On voit qu’ils ont pris le temps de réaliser cet opus avec amour, et le résultat parle de lui même, un petit bijou. Qu’est-ce que c’était agréable de plonger dans cette aventure intergalactique avec ces décors sublimes, ces personnages attachants, ces ennemis loufoques et ces différentes planètes aussi belles les unes que les autres. La PS4 arrive encore à me surprendre, et étant un grand fan de jeu de plates-formes, j’adorerai avoir beaucoup plus de jeux de ce style, car il faut bien l’avouer, c’est extrêmement rare chez elle, même encore aujourd’hui. Pour revenir à la réalisation du jeu, j’ai trouvé ça ouf, le jeu est mixé avec des scènes du film, ce qui donne un cocktail efficace, que j’ai particulièrement aimé, vivement la suite !


Des armes à gogo, des cartes et boulons à récolter

Vous allez en avoir des armes

Dans Ratchet & Clank, on dispose d’un arsenal varié, des armes à en perdre la vue tellement qu’il y en a. Et même après avoir terminé le jeu, il m’en manque encore à débloquer. Lance-grenades, bombes, fusil laser… Énormément d’armes à récolter et surtout à améliorer, pour qu’elles deviennent plus puissantes et plus efficaces. Pour ce faire, lors de notre aventure, nous devons nous rendre auprès des vendeurs Gadgetron et les customiser grâce aux cristaux de Raritanium (à vos souhaits…), cachés dans les recoins des planètes, dans des coffres ou lorsque des ennemis puissants sont vaincus. Et grâce à ces cristaux, nous pouvons améliorer nos armes selon différents critères : la portée, la puissance, la zone d’effet. Avec ces armes modifiées, plus aucun ennemi ne pourra vous vaincre ! En plus de ça, lors de notre quête, nous allons jouer au collectionneur de cartes, plus exactement d’Holocartes, elles aussi se récupèrent un peu partout, par deck de trois en terrassant des ennemis ou en explorant des endroits secrets. Mais, pourquoi les récolter et à quoi servent elles ? Très bonnes questions ! C’est simple, en les récupérant, les Holocartes nous indiquent certaines informations liées aux personnages et à l’histoire du jeu, elles servent à en savoir d’avantage sur la trame principale. Les collectionner offrira des bonus intéressants comme par exemple la quantité de boulons amassés, les collectionneurs seront ravis et souhaiteront les avoir toutes. Et ce n’est pas fini, en plus de tout ça, comme dans les opus originaux, notre monnaie principale est des boulons que l’on trouve un peu partout, qui permettent d’acheter des armes, ou faire le plein de munitions. Des boulons en or sont cachés un peu partout, il faut bien évidemment les trouver pour les avoir tous ! Bref, pour ceux qui aiment finir leurs jeux à 100%, vous allez être gâté.


De l’exploration : vous allez marcher, sauter, voler

J’ai adoré parcourir les niveaux du jeu

Le côté exploration de Ratchet & Clank est extrêmement bien mis en avant, c’est une chose primordiale dans un jeu de plates-formes, qui est respectée à la lettre dans cet opus. De la marche, grâce à vos petites jambes de Lombax, vous allez en faire du tourisme, beaucoup de planètes à visiter pour notre plus grand plaisir. Si vous vous sentez fatiguer, vous avez la possibilité d’utiliser de nombreux objets disponibles pour aider votre progression comme un grappin, présent au début du jeu, ou d’autres à trouver un peu plus tard comme le jet-pack. Et si ça ne vous suffit pas, des voyages intergalactiques vous attendent grâce à notre vaisseau, que l’on va utiliser quelques fois, idéal pour voyager dans l’espace et pour vaincre certains ennemis. Bref, j’ai beaucoup aimé parcourir les différents niveaux de ce reboot de Ratchet & Clank,  tellement de belles choses à voir, on en prend plein la vue du début à la fin. Et le fait de devoir récolter des objets nécessaires à notre quête accentue ce côté exploration que l’on adore tant dans un jeu de plates-formes, un sans faute.


Une durée de vie correcte, une dizaine d’heures

C’est déjà pas mal

Concernant la durée de vie du jeu, je trouve qu’elle est correcte, pour tout vous dire j’ai terminé le jeu en 12 heures et quelques, mais comme on le sait tous, dans un jeu de plates-formes, on y retourne souvent pour tout débloquer, pour tout récolter. Bref, prendre le plaisir de le finir à 100% pour ne rien louper, ce qui accentue et double logiquement sa durée. Avec les cinématiques présentes dans le titre qui allonge d’avantage le jeu, je pense qu’il peut se finir encore plus rapidement, mais personnellement, en ayant pris plus que mon temps et même en ayant fait quelques missions annexes à côté des missions principales, j’arrive à ce résultat d’une dizaine d’heures. Certains penseront que c’est court pour un jeu, d’autres correct pour un titre vendu moins de 40€ à la sortie, c’est subjectif. Perso, je n’aime pas me presser à finir un jeu, et je pense que je vais y retourner facilement pour tenter de tout avoir. Je ne suis pas du tout un adepte des trophées sur PS4, à vrai dire, je m’en fous un peu, mais pourquoi pas réussir pour une fois à avoir un trophée platine, trésor de la console récompensant le 100% aux joueurs les plus acharnés. Et étant un excellent jeu, Ratchet & Clank sera peut-être le premier PS4 à me donner l’envie de le faire, wait and see.


Conclusion : un incontournable de la PS4

Ne passez pas à côté

Ratchet & Clank joue parfaitement la carte de la nostalgie mélangée aux technologies d’aujourd’hui. Insomniac Games nous présente ou re-présente les premières aventures du Lombax et du petit robot à la perfection. C’est beau, efficace, drôle, jouissif, ce reboot m’a convaincu et je pense, plaira aux petits nouveaux qui ne connaissent peut-être pas ces deux protagonistes. Fidèle aux anciens épisodes, cet opus 2016 du duo frôle la perfection dans sa réalisation, dans ses graphismes, sa bande-son aux petits oignons, son degré d’aventure et d’immersion. Un jeu de plates-formes bourré de clins d’œils, à avoir obligatoirement dans sa bibliothèque PS4, qui elle, ne possède presque pas de jeux similaires, dont je regrette l’absence. Bref, autant vous dire que j’ai pris un plaisir de ouf à faire ce jeu un an après, toujours aussi sublime et bluffant, gros coup de cœur. Trouvable désormais à petit prix dans les boutiques spécialisées ou sur internet, vous n’avez plus aucune excuses pour ne pas le faire, vous aussi. J’espère que ce test vous aura donné envie d’y jouer, j’attend vos retours dans les commentaires de l’article. Pour vous le procurer : Ratchet & Clank !

Allez-vous partir à l’aventure vous aussi ou est-ce déjà fait ?

Tu veux réagir avec Facebook ?

Tu veux réagir avec Wordpress ?

%d blogueurs aiment cette page :